Free songs
Publicité
ACE
Vidéos
Quand les efforts portent du fruit

Quand les efforts portent du fruit

Ils font de leurs rêves une réalité et poursuivent les objectifs qu’ils se sont fixés. En se lançant dans l’aventure du Ghana Francophone Challenge, ils ont commencé un parcours très promettant au Ghana.

Au terme de la première édition du concours, Obouka Kokoko, le vainqueur du Ghana Francophone Challenge et Nouhoum le promoteur du concours se réjouissent et se félicitent.

Obouka Kokoko raconte son aventure.

img_3600

 

Quelles sont vos impressions sur la compétition?

J’ai aimé y participé. Je suis vainqueur et j’en suis heureux sinon je suis toujours le même Obouka. Je continue à travailler et je garde le même rythme.

Quelle chanson vous a fait remporter la victoire?

“Tu ne me connais pas”, c’est une chanson tirée de mon maxi single “Kokoko is awake”. C’est une chanson que j’ai écrite quand  j’étais inspire, c’était pas pour le concours . Mais , je n’aurais jamais imaginé qu’elle me ferait remporter la première place.  Elle a du succès et j’en suis heureux.

obouka

Obouka lors de sa prestation à l’Alliance Française

Avez-vous tiré des leçons de toute cette expérience?

Oui, j’ai tiré plusieurs leçons. Je ne me savais pas aussi ignorant de certaines réalités en tant qu’artiste. La vérité est qu’avec notre coach l’artiste Bibie Brew, j’ai appris plusieurs techniques. J’ai découvert combien c’est important pour un artiste de savoir utiliser son espace lors d’une prestation, j’ai appris à travailler moi même ma voix et j’ai compris par dessus tout qu’un artiste apprend toujours des autres. Il ne se suffit pas, et puis je suis un jeune artiste aussi( rire). Je crois que je suis pas le seul à avoir tire des leçons. Les autres candidats ont aussi beaucoup bénéficié de cela.

Quel adjectif qualifie le mieux votre expérience?

“magnifique”, je dirais simplement  “magnifique”.

 

Nouhoum Traore, directeur de Chop Attiéké et promoteur du Ghana Francophone Challenge s’exprime.

img_3607

Nouhoum, repondant aux questions

Quel était l’objectif du concours?

Nous avons simplement voulu promouvoir les artistes francophones qui vivent au Ghana. Nous avons constaté que le talent des artistes francophone dort pendant leur séjour au Ghana. Le Ghana Francophone Challenge les aide à travailler sur les terres ghanéennes et aussi c’est une plateforme qui leur permet de se faire connaitre par les artites locaux.

Pourquoi n’y a-t-il pas eu des artistes féminins lors de la compétition?

Les femmes que j’ai approché ont flippé. C’est étonnant parce qu’elles sont talentueuses et capables de faire carrière ici. Hélas, elle n’ont pas eu assez de cran.

Mais pour la deuxième édition, je compte bien impliquer des artistes féminins. Espérons qu’elles soit courageuses cette fois (rire).

Est-ce que Obouka peut encore se présenter en tant que candidat pour la deuxième édition?

Non, je ne crois pas parce qu’à ce moment précis, il sera déjà connue et occupé à vendre des albums. Nous aurons donc besoin d’autres artistes à promouvoir.

Les francophones sont juste de passage, Ne pensez-vous pas que c’est un succès de courte durée?

Pas du tout. Ce que nous faisons a une portée internationale. D’abord les votes se font en ligne, donc cela permet aux artistes de se faire connaitre au delà du Ghana. Les likes que les artistes ont obtenu sur Facebook venaient des personnes du Gabon, de la Guinée, du Congo et la France.

Ensuite, les featurings avec les artistes ghanéens vont les propulser et leur donner une ouverture internationale.

Vos efforts ont-ils porté des fruits?

Oh oui, plus que je ne le pensais. J’ai rencontré plusieurs challenges mais j’y suis arrivé. De plus, je tenais vraiment à faire connaitre les artistes francophone et je crois que cela a été fait. C’est d’ailleurs pourquoi je vois la deuxième édition beaucoup plus grande. Il y a déjà beaucoup de structures de renom qui promettent de s’impliquer pour les prochaines éditions. Les efforts ont porté des fruits.

 

img_3617

Obouka et Nouhoum

 

 

 

Réagissez à cet article, laissez votre commentaire ici

Scroll To Top
Inline

ghana-francophone-awards-2017

 

Réagissez à cet article, laissez votre commentaire ici