CAN 2017: un Ghana expérimenté face à un Cameroun rajeuni

CAN 2017: un Ghana expérimenté face à un Cameroun rajeuni

Advertise 600×150

Le Ghana va connaître sa sixième demi-finale d’affilée dans la compétition. Face à la RDC lors des quarts de finale, l’expérience des grands rendez-vous a fait la différence. Pourtant, rien n’a été facile pour les Ghanéens face aux Léopards (2-1) Cette fois, c’est le Cameroun qui va tenter de leur barrer la route jeudi 2 février à Franceville.

Le Ghana va-t-il enfin être sacré après avoir collectionné les places d’honneur ? Pour cela, il va falloir se débarrasser du Cameroun, de sa jeunesse, de son envie, et de sa « grinta ». Après avoir fait tomber le Sénégal, les Lions Indomptables compteront certainement sur le facteur chance qui leur a souri depuis le début de la compétition.

Mais cette fois, le sélectionneur Hugo Broos n’est pas franchement emballé par l’idée d’atteindre la finale après une nouvelle séance de tirs au but. « C’est tellement stressant, avoue le technicien belge. Nous devons concrétiser les chances que l’on a offensivement. Car à chaque match, nous avons eu des occasions. »

Dans le camp adverse, une séance de tirs au but rappellerait certainement celle de la finale perdue face à la Côte d’Ivoire en 2015. Autant dire que du côté des Black Stars, plus personne n’a envie de goûter à cet exercice périlleux.

Le Ghana doit oublier 2008 !

« C’est peut-être la rencontre la plus compliquée malgré notre expérience, dit Emmanuel Agyemang-Badu. Pas mal de favoris sont sortis et j’espère que nous ne serons pas emportés par cette épidémie. » Le Cameroun, grâce à son excellent gardien Fabrice Ondoa et un coup de maître tactique de son sélectionneur belge Hugo Broos face au Sénégal, pourrait désormais faire douter les Ghanéens. Sans oublier que le Ghana s’était fait éliminer par le Cameroun à domicile lors de la CAN en 2008, à ce stade de la compétition. Un fait historique qui trotte encore dans les esprits.

« Nous avons conscience de leur parcours, qu’ils reviennent de loin et qu’ils méritent notre respect. Le Cameroun a perdu de grands joueurs, mais il sera tout de même très dangereux », avance Maxwell Konadu, l’entraîneur adjoint, qui ne peut confirmer la présence de Asamoah Gyan dans le groupe. L’attaquant et capitaine, qui participe à sa 6e CAN consécutive, a été touché à l’aine la semaine dernière. Il avait dû céder sa place lors de la première période du match contre l’Egypte.

« Si le Cameroun est arrivé là, c’est que l’équipe a de la qualité. Ils ont des joueurs pas trop connus, mais ils ont un collectif fantastique et ça va être un match très compliqué », racontait Jordan Ayew à l’issue de la dernière rencontre des Black Stars.

 

source: afriquefoot.rfi.fr

Réagissez à cet article, laissez votre commentaire ici

Derniers Tweets

Recevez GRATUITEMENT les dernières Actualités, Promotions et Offres d'Emplois du Ghana directement dans votre messagerie
NE MANQUEZ PLUS RIEN DE CE QUI SE PASSE AU GHANA
Abonnez-vous
NE MANQUEZ PLUS RIEN DE CE QUI SE PASSE AU GHANA
Recevez GRATUITEMENT les dernières Actualités, Promotions et Offres d'Emplois du Ghana directement dans votre messagerie
Abonnez-vous