Avec cette méthode de contraception, le risque de grossesse et de MST est élevé

Advertise 600×150

De la pilule à la bobine en passant par l’implant, il existe tant et tant d’options pour les femmes qui désirent empêcher une grossesse indésirable. Mais dans le cas des hommes, une seule méthode est sûre : le préservatif. Cependant, si un homme est allergique au latex ou préfère un acte sexuel « plus naturel », que faire ?

Dans ce cas précis, il faudra privilégier la méthode de contraception la plus naturelle qui est celle du retrait. Comment ça se passe ? L’homme doit se retirer de l’intérieur de la femme avant d’atteindre l’orgasme et donc, avant l’éjaculation. Cette méthode est beaucoup plus délicate par ce qu’elle exige beaucoup de délicatesse et un self-control très élevé. Selon les experts, le risque de grossesse est « tout à fait haut » et cela ne met pas à l’abri des maladies sexuellement transmissibles.

En effet, garder le sang-froid dans le feu de l’action est très dur pour l’homme. Selon un nouveau rapport du National Center for Health Statistics, le nombre d’hommes comptant sur cette pratique risquée a doublé entre 2002 et 2015. De même, le taux de grossesse non désirées et de Maladies Sexuellement Transmissibles a également augmenté. D’ailleurs, une étude effectuée en 2011 révèle que le liquide clair et visqueux qui sort avant l’éjaculation peut contenir le sperme vivant, entièrement fonctionnel, prêt et très impatient de fertiliser l’ovule.

Réagissez à cet article, laissez votre commentaire ici

Derniers Tweets

Recevez GRATUITEMENT les dernières Actualités, Promotions et Offres d'Emplois du Ghana directement dans votre messagerie
NE MANQUEZ PLUS RIEN DE CE QUI SE PASSE AU GHANA
Abonnez-vous
NE MANQUEZ PLUS RIEN DE CE QUI SE PASSE AU GHANA
Recevez GRATUITEMENT les dernières Actualités, Promotions et Offres d'Emplois du Ghana directement dans votre messagerie
Abonnez-vous